Swiss Disability And Development Consortium

SDDC

Swiss Disability and
Development Consortium

Kamala

Le mode de vie traditionnel indigène est important pour Kamala. Mais en tant que femme handicapée issue d'une communauté marginalisée, il lui est de plus en plus difficile de s'intégrer dans la société. Avec le soutien d'organisations locales de personnes handicapées, elle veut se donner les moyens de devenir financièrement indépendante.

Portrait de Kamala. Elle a attaché ses boucles sombres. Elle porte un bindi sur le front, un piercing au nez et du rouge à lèvres. Sa robe rouge a un motif floral.
Une charrette sur une place vide. Elle contient des produits divers, comme des bouteilles d'eau. Deux jeunes gens se tiennent devant la charrette et discutent entre eux. Une troisième personne se tient plus loin derrière.

“Je n'ai pour ainsi dire pas d'amis. Je suis très occupée car je travaille de 7h à 19h. Mon mari et mes clients sont mes amis. Mais en société, les gens ont tendance à pointer du doigt mon fauteuil roulant. Ils disent des choses comme : "Tu es handicapée, comment vas-tu pouvoir travailler ?" et d'autres phrases similaires. Je n'aime pas ça."

"Cette photo me rappelle mon enfance. J'ai grandi dans un village, et notre moyen de subsistance était l'élevage de bétail. Je devais nourrir les bêtes pour qu'à l'avenir nous ayons beaucoup plus de lait et de bétail à vendre pour subvenir à nos besoins. Faisant partie d'une communauté marginalisée, c'était notre seul moyen de subsistance."

Une vache noire et quatre chèvres blanches mangent de l'herbe. Ils se tiennent sous un auvent en tôle, qui appartient à une écurie.
Retour haut de page